Blog Hero Image

De L’eau potable pour les habitants de Kasimori au Kenya

De L’eau potable pour les habitants de Kasimori au Kenya

Détails du projet

Kasimori, Kenya

Pays

Kenya

Ziel

De l'eau propre pour les habitants de Kisumu et Kasimori

Mise en œuvre

Don de 6 AQQAcubes pour la filtration de l'eau polluée en eau potable

Personnes aidées

3255 personnes sans accès à l'eau potable vivent à Kasimori

Le projet

Le village de Kasimori est situé dans la région de Kisumu, au bord du lac Victoria. 3255 personnes dans 465 ménages vivent dans la communauté. Ils n'ont pas accès à l'eau potable. Le problème : le sol local ne peut conserver que très peu d'eau et les rivières s'assèchent très rapidement. Pendant cette période, l'eau des petits plans d'eau stagnants (trous d'eau, étangs ou bassins) est utilisée comme eau potable. Malheureusement, cette eau contient beaucoup de bactéries.

C'est surtout pendant la saison sèche - entre janvier-avril et septembre-novembre - que les problèmes d'eau potable décrits ci-dessus se produisent. À cette époque de l'année, il n'est pas possible de recueillir l'eau de pluie, de sorte que les gens doivent se rabattre sur les eaux stagnantes polluées ou parcourir de très longues distances à pied pour atteindre d'autres sources d'eau. Mais celles-ci sont également polluées : ils doivent partager cette eau avec le bétail et d'autres animaux, où des maladies peuvent être transmises par l'eau.

Kasimori est l'un des trois projets de coopération au développement sur le lac Victoria au Kenya que nous menons en parallèle. Le membre de notre équipe sur place, Tomkin, s'est occupé de l'étude préliminaire des sites du projet et a fait analyser des échantillons d'eau. Cette première phase du projet a également consisté en une évaluation minutieuse de la situation à l'aide de questionnaires standardisés de WeWater. Tomkin est lui-même un agent de protection de l'eau du ministère kenyan de l'eau et une aide indispensable pour la réalisation de ces projets, non seulement en raison de son savoir-faire et de la communication sur place avec les anciens du village. Grâce à lui, malgré la pandémie actuelle de Covid 19, nous aurons également la possibilité de réaliser ces projets sans la présence physique des membres de l'équipe WeWater de Berlin sur place.

Mise en œuvre du projet

En raison de la taille des projets kényans et de l'incertitude de la planification due à la pandémie de Covid 19, la mise en œuvre se déroule en deux phases.

Pour les habitants de Kasimori, nous avons prévu un total de six AQQAcubes, deux en phase 1 et quatre en phase 2. Pour minimiser les coûts de transport, nous expédions les filtres groupés avec ceux destinés aux deux autres communautés.

Dons

WeWater gUG
Bank für Sozialwirtschaft
IBAN: DE86 1002 0500 0001 6026 01
BIC-/SWIFT: BFSWDE33BER

Veuillez indiquer votre nom et votre prénom ainsi que l'objet de votre don (filtre à eau Kenya).

Coûts

Les coûts prévus pour ce projet sont comme suit :

Phase 1
2.546,60 € 2 AQQAcubes
583,33 € Coûts de transport proportionnels AQQAcube Allemagne > Kenya
73,33 € Coûts de transport proportionnels AQQAcube sur place
166,67 € Frais de voyage et frais de laboratoire proportionnels, inspection préliminaire des projets par un membre de l'équipe au Kenya
3.369,93  
Phase 2
5.093,20 € 4 AQQAcube
266,67 € Coûts proportionnels de tickets d'avion aller-retour pour un employé de WeWater
816,67 € Coûts de transport proportionnels AQQAcube Allemagne > Kenya
16,67 € Visa pour un employé WeWater
200,00 € Transport AQQAcubes et équipe WeWater au Kenya
46,67 € Restauration (20€ par jour)
70,00 € Hébergement (30€ par nuit)
6.509,87  
Total 9879,80  

Impressions

6 AQQAcubes sont prévu pour Kasimori

Durabilité

La durabilité de notre travail dans ce projet est assurée par trois points :

  1. Formations (maniement des filtres et hygiène)
  2. Protection des filtres
  3. Suivi du projet à long terme

Les habitants sont formés sur place à la manipulation des filtres et est familiarisé avec la technologie. En outre, les personnes sont formées sur le thème de l'hygiène de l'eau. Cela permettra d'éviter de nouvelles contaminations des sources d'eau. Dans les villages, nous avons trouvé des volontaires qui se montrent responsable du suivi et de la sécurisation des filtres. En même temps, ils sont les personnes de contact de l'équipe de WeWater au Kenya en cas de problèmes. Ils continuent à surveiller l'efficacité des filtres et sont disponibles pour répondre aux questions dans le village.

Des mesures d'hygiène efficaces sont extrêmement importantes, et pas seulement en raison de la pandémie de Covid 19. Cependant, WeWater a saisi l'occasion de la situation actuelle pour créer un manuel vidéo numérique sur la façon d'utiliser, de nettoyer et d'entretenir les solutions de filtration. Les problèmes potentiels peuvent ainsi être résolus rapidement et efficacement sans besoin d'employés WeWater de Berlin sur place.